logo_nn.gif (3319 octets) Les fiches de Nord Nature Collection "Jardin" 2003 toutes les fiches
La taille des arbres et arbustes

Auteur : X Dewalle d’après un document remarquable des CPN (FCPN affiliée à Nord Nature). accueil

Pourquoi tailler ?

La taille permet une croissance et une fructification plus rapide mais qui dure moins longtemps.

Quand et avec quoi tailler ?

La période de taille idéale est comprise entre le mois d’octobre et le mois de février inclus.

Il ne faut pas tailler si la température de l’air est inférieure à 0°C.

Les cicatrisants peuvent être utiles. Leur application doit être rapide. Plusieurs types de cicatrisants existent.

Les parties de bois mortes ou pourries ne doivent pas être recouvertes de cicatrisants.

Une coupe bien faite compte beaucoup plus que l’application d’un cicatrisant. Le matériel doit être, si possible, propre et affûté.

Il est indispensable d’utiliser un sécateur (à main ou de force) à lame plate et contre-lame qui se croisent.
Une scie d’élagage peut être utilisée.

Comment tailler ?

Il est possible de tailler pour plusieurs raisons, en fonction de ce que l’on veut et des espèces concernées.

Certains arbres ne se taillent que parce qu’il est nécessaire de les élaguer et de leur donner une forme, non pas pour qu’ils nous donnent des fruits (ex : le noyer et tous les arbres et arbustes " non fruitiers "). Dans tous les cas ce type de taille se justifie tant que le sujet n’a pas atteint son équilibre général (5 à 15 ans).

Les pommiers et poiriers, en particulier, se taillent pour de raisons de production de fruits.

Plusieurs formes peuvent être données aux " fruitiers ", bien que les dimensions adultes d’un " fruitiers " sont fonction de la nature du porte-greffe :

1) formes libres à 1 ou 2 étages (arbres de hautes tiges ou demi-hautes tiges). Ces formes sont les plus intéressantes pour la biodiversité (insectes auxiliaires, oiseaux, mammifères).

2) formes artificielles ou palissées (basses-tiges).

tailles basses-tiges, demi-tiges et hautes tiges


En règle générale, plus le propriétaire souhaite une forme artificialisée, plus ses connaissances et le travail à fournir doivent être importants. Dans l’ordre croissant de difficulté citons le fuseau, la quenouille, le gobelet – hauteur du tronc 20 cm - , le cordon, le U simple et la palmette oblique - palissade.

On appelle scion l’axe central de l’arbre. La taille du scion est nommée "année 1".

Les résultats d’une taille ne se voient en général que 3 ans après la première coupe.

Lorsque l’on taille, on tient son sécateur de façon à ce que la lame soit du côté de la partie qui reste en place et la contre-lame du côté de la partie que l’on enlève.

La coupe est faite en biseau très près de la partie qui reste en place (tangentiellement).

Définitions

La charpente est constituée du tronc et des branches charpentières.

Le tronc sépare la couronne du sol.

Les branches charpentières sont des bifurcations du tronc.

Les branches fruitières sont constituées de :

+ Rameaux à bois : ils assurent la croissance en longueur et le renouveau des branches fruitières. En général, ils ne portent que des bourgeons à bois (yeux).
+ Brindilles : petits rameaux à bois pouvant porter des bourgeons à fleurs.
+ Dards : les dards sont de courtes brindilles pointues (plus ou moins 1 cm). A bois la première année, ils deviennent souvent par la suite à fleurs.
+ Bourgeons à fleurs : ce sont des bourgeons que l’on reconnaît à leur grosseur et leur rondeur.

Les bourgeons se différencient en été à la base des feuilles.

divers types de bourgeaons

(3) : rameau à bois : il assure la croissance et le renouveau des branches fruitières (en moyenne plus de 20cm). Il ne porte en général que des bourgeons à bois

(4) : brindille : petit rameau à bois pouvant porter des bourgeons à fleurs

(5) : dard : courte brindille (environ 1cm). Il peut se renouveler plusieurs années de suite. A bois la 1ère année, il devrait "aller à fleurs" par la suite

(6) : bourgeon à bois : oeil

(7) : bourgeon à fleur : généralement plus gros et plus rond que le précédent

(8) : bourse : rameau court, renflé, siège d'une fructification passée

Où tailler ?

Principe de base : une coupe doit toujours laisser un tire-sève : bourgeon, rameau, branche…
La taille d’un rameau se fait au-dessus d’un bourgeon mais de façon différente entre des bois " durs " (ex : pommier, poirier, prunier) et des bois " creux " (ex : cassis, groseiller).

La taille d’une branche secondaire (fruitière) se fait à la base d’une bifurcation.

La taille d’une branche principale (charpentière) se fait au dessus et parallèlement au pli de la base de la branche conservée en tire-sève.

taille d'un rameau,d'une branche secondaire, d'une branche principale

Chaque année, il est recommandé de ne jamais éliminer plus du quart des branches vivantes.

Démarche à suivre :

1) Evaluer la vigueur du sujet à tailler.

2) Sélectionner et tailler les charpentières.

3) Sélectionner et tailler les fruitières.

4) Ouvrir l’arbre (volume supérieur enlever pour le passage de la lumière).

 

>> Bonne patience et bon courage !

 

Liens autour du jardin
+ utilisation du bois raméal fragmenté (BRF)
+ fabriquer son purin d’orties
+ la taille des arbres fruitiers
+ de l’importance des vers de terre
+ faire son compost

+ les grands amis de nos jardins
+ la lutte biologique au jardin
+ attirer des papillons dans son jardin
+ fabriquer un nichoir
+ apéritif cerise
+ faire ses cueillettes pour tisanes

 

 
maison.gif (1048 octets)

flèche.gif (1041 octets)

Fédération Nord Nature, 23 rue Gosselet, 59000 LILLE - Tel 03.20.88.49.33 -  Fax 03.20.97.73.81 - mail : secretariat@nord-nature.org