logo_nn.gif (3319 octets) Les fiches de Nord Nature Collection "Jardin" 2011 toutes les fiches
Le compost : les matériaux à composter

Cette fiche pratique est inspirée de la brochure "Comment jardiner "Naturel"?". Auteur : Emile Vivier accueil

Cette fiche pratique sur le compostage comporte 3 pages

+ les matériaux à composter (vous y êtes)
+ la technique du compostage
+ l'utilisation du compost

Avec quoi faire du compost ?
- Avec les déchets végétaux de la cuisine : pelures de pommes de terre, de fruits, déchets de carottes, de choux, de salades, etc... (et cela diminuera d'autant les déchets mis à la poubelle).
- Avec les mauvaises herbes et les fanes du jardin, ainsi qu'avec les feuilles d'automne et les fleurs fanées... Cependant certaines feuilles sont de compostage difficile (érable, lierre...) et il vaut mieux les éviter à moins de les broyer car elles forment des zones imperméables au sein de l'amas.
- Avec les tailles de haies et d'arbustes, si possible lorsque les rameaux sont pleins de sève donc avec des feuilles et éventuellement des fruits. Il est nécessaire de disposer d'un broyeur à compost car les branchettes doivent être hachées menu. Cet appareil est actuellement en vente dans tous les magasins qui fournissent des matériels horticoles et est d'un prix non prohibitif ; si vous avez une haie, ne le prenez pas trop petit car il risquerait de ne pas vous faire un long usage et son emploi vous demanderait beaucoup de patience. Les appareils de dimension moyenne font de l'excellent travail... mais attention aux gravillons et cailloux qui détérioreraient très vite les lames. Il est bon aussi de se munir de gants s'il y a des épineux parmi les branchages

Pourquoi broyer des tailles de haies avec leurs feuilles ?
Les tailles de haies d'hiver, donc sans feuilles, apporteront le bois donc
essentiellement des matières carbonées et peu d'azote ; la présence de
feuilles (taille de printemps, d'été ou d'automne) apportera l'azote.

taille de haie à broyer pour composter

herbe coupée à composter

Taille de haie avant broyage Herbe coupée : noter la vapeur qui s'échappe
du tas et témoigne de l'augmentation de
la température consécutive à la fermentation

 

Avec quoi ne pas en faire ?
Il faut éviter de mettre certains éléments si l'on veut avoir du bon compost... même si les produits en question sont fermentescibles.
Il ne faut pas y mettre, bien sûr, les matières non fermentescibles (les plastiques) ni les papiers et cartons même s'ils sont en fait biodégradables car ils sont souvent souillés par des encres ou des produits divers. Il faut aussi éviter de composter les feuilles mortes ramassées au bord d'une voie de circulation (car il y a pollution par des hydrocarbures, du plomb et éventuellement d'autres
substances).
Ne pas composter non plus des feuilles ou des fruits atteints d'une maladie cryptogamique ou bactérienne fanes de tomates ou de pommes de terre atteintes du mildiou, restes de choux et navets atteints de la pourriture du collet, feuilles d'arbres ou d'arbustes (rosiers) atteints d'oïdium, etc... En effet, dans ce cas, les spores des parasites ne pourrissent pas et assureront la dissémination de la maladie l'année suivante. Il faut donc brûler les plantes et les feuilles ainsi atteintes de maladies.
Enfin il faut éviter de broyer, pour la mise en compost, les rameaux de résineux qui résulteraient de leur taille (thuyas, cyprès, ifs,...); leur décomposition donne naissance
à des produits phénoliques nocifs.

feuilles mortes à composter

fanes de légumes à composter

Feuilles mortes : ramassage d'automne

Débris et fanes de légumes

 

Le problème des tontes de gazon
Les tontes de gazon fournissent, lorsqu'on ramasse l'herbe, une bonne matière végétale susceptible de faire du compost. Mais le gazon coupé et mis en tas forme un ensemble imperméable où la fermentation débute bien et très vite si l'herbe est un peu mouillée ; malheureusement l'eau disponible à l'intérieur du tas est vite évacuée. L'intérieur devient sec, une humidification superficielle et même un bon arrosage sont inefficaces car la surface du tas s'avère imperméable; alors ce sont des moisissures qui se développent et empêchent l'humification normale du compost.
Pour réaliser un compost avec du gazon, il faudrait l'étaler en fines couches séparées par d'autres constituées avec des matériaux plus perméables (broyats de branchages par exemple). L'ennui c'est qu'on ne dispose pas en même temps de différents matériaux.
Si l'on ne composte pas ces tontes de gazon, elles peuvent être utilisées (après séchage) pour préparer du mulch pour la protection des sols, soit contre la sécheresse soit contre le gel, en particulier dans le cas des plantes fragiles ou pour la protection de silos (conservation de légumes en hiver).

Cette fiche pratique sur le compostage comporte 3 pages

+ les matériaux à composter (vous y êtes)
+ la technique du compostage
+ l'utilisation du compost

 

 

Liens autour du jardin
+ utilisation du bois raméal fragmenté (BRF)
+ fabriquer son purin d’orties
+ la taille des arbres fruitiers
+ de l’importance des vers de terre
+ faire son compost

+ les grands amis de nos jardins
+ la lutte biologique au jardin
+ attirer des papillons dans son jardin
+ fabriquer un nichoir
+ apéritif cerise
+ faire ses cueillettes pour tisanes

 

maison.gif (1048 octets)

flèche.gif (1041 octets)

Fédération Nord Nature, 23 rue Gosselet, 59000 LILLE - Tel 03.20.88.49.33 - mail : secretariat@nord-nature.org